eo_logo
  • Pays/Région
  • Bonjour Mon compte
  • cart   
 

Conception unique qui minimise les contraintes et déformations de montage

 

Géométrie en instance de brevet comportant un pied dépassant de l'arrière du miroir

 

Réduit considérablement la contrainte sur la surface réfléchissante, en évitant la déformation de la surface

 

Découple la contrainte de surface et la stabilité de position lorsque le miroir est monté par le pied

 

Le coût est inférieur à celui des solutions existantes ayant des performances similaires

Le montage de miroirs plats par leurs bords dans une monture cinématique impose une contrainte à la surface du miroir. Il en résulte une distorsion et une réduction de la qualité du front d'onde réfléchi, ce qui est particulièrement perceptible lors de l'utilisation de miroirs de haute qualité. Les miroirs à pied, en revanche, sont montés à partir d'un « pied » de plus petit diamètre dépassant de l'arrière du miroir, ce qui réduit considérablement la contrainte sur la surface du miroir, lui confère une grande stabilité et permet de réduire les coûts. Ces miroirs peuvent remplacer une monture cinématique plus coûteuse et plus complexe et un miroir conventionnel.

 Qu'est-ce qui ne va pas avec les miroirs conventionnels ?

La planéité spécifiée pour un miroir de première surface peut ne pas refléter la planéité réelle de celui-ci dans son application finale. Le positionnement du miroir dans un support et l’application d’une pression pour le fixer déforme la surface, ce qui dégrade la qualité du front d'onde réfléchi. C'est ce qui s'est produit lorsque les ingénieurs d’Edmund Optics® ont monté un miroir conventionnel d'une planéité de λ/10 et l'ont fixé avec un couple de serrage pouvant atteindre 12 pouces-onces (« à la main »). La planéité s'est dégradée jusqu'à λ/5, ce qui a modifié la spécification d'un facteur 2.

 La solution : Miroirs à Pied

SLes miroirs à pied sont constitués de substrats de verre monolithiques façonnés selon leur géométrie caractéristique. Tout contact entre un miroir à pied et sa monture mécanique se fait par la tige du miroir, ce qui réduit considérablement la contrainte exercée sur la surface du miroir (Figure 1). Une simple monture cinématique permet de fixer les miroirs à pied avec un degré élevé de stabilité de position sans affecter notablement les performances. Afin de maintenir une planéité similaire, les miroirs conventionnels devraient être fixés à l'aide de montures cinématiques beaucoup plus complexes et coûteuses. Le coût total d'un miroir à pied et d'une monture simple est inférieur à celui d'un miroir conventionnel et de la monture complexe qui serait nécessaire pour maintenir une planéité similaire.

Le pied du miroir est fixé dans une monture cinématique, ce qui découple la stabilité de la monture de la planéité de la surface miroitante.
Figure 1 : Le pied du miroir est fixé dans une monture cinématique, ce qui découple la stabilité de la monture de la planéité de la surface miroitante.

Pour quantifier le niveau d'aberrations introduites dans un miroir à tige λ/10 et un miroir conventionnel à première surface λ/10, les deux ont été placés dans une monture cinématique identique tout en appliquant un couple de serrage contrôlé. Comme le montre la Figure 2, le miroir à tige a conservé sa spécification de planéité λ/10 grâce à un couple de serrage pouvant atteindre 12 pouces-onces (ce qui est considéré comme « manuel »), tandis que le miroir conventionnel est sorti de la spécification sous le même couple avec une planéité finale de λ/5. Figure 2 sépare également les contributions des différentes classifications d'aberrations optiques, révélant que l'aberration la plus préjudiciable était l'astigmatisme, suivi par l'erreur de puissance.

Il a été démontré que les miroirs à pied maintiennent mieux la planéité de la surface que les miroirs conventionnels (facteur de 2). Il a été démontré que les miroirs à pied maintiennent mieux la planéité de la surface que les miroirs conventionnels (facteur de 2).
Figure 2 : Il a été démontré que les miroirs à pied maintiennent mieux la planéité de la surface que les miroirs conventionnels (facteur de 2).

Les Miroirs à Pied d’Edmund Optics®

TECHSPEC

Miroirs à Pied

  • La conception à pied réduit la contrainte sur la surface du miroir lorsqu'il est monté par un pied
  • Construction monolithique en silice fondue
  • Brevet déposé
TECHSPEC

Montures Cinématiques E-Series

  • Monture essentielle pour les expériences et les systèmes OEM
  • Prix économique
  • Versions de 0,5" à 4,0" de diamètre disponibles
  • Vis de réglage M6 x 0,25 (101,6 TPI)
TECHSPEC

Montures Optiques Circulaires Cinématiques

  • Vis de réglage fin 100 TPI
  • Encoches pour une manipulation pratique et précise
  • Plage Tip/Tilt: ±5°

FAQ

FAQ  Quels traitements sont disponibles sur les Miroirs à Pied d’Edmund Optics ?

Nos Miroirs à Pied astandards sont disponibles sans traitement ou avec des traitements métalliques standard notamment l'aluminium amélioré, l'or protégé et l'argent protégé. Contactez-nous si vous êtes intéressé par d'autres types de traitement.

FAQ  Qu'est-ce qui, exactement, fait l'objet d'un brevet sur les Miroirs à Pied ?

La géométrie unique conçue pour minimiser les contraintes de surface et la déformation des Miroirs à Pied est en instance de brevet sous la demande de brevet provisoire américaine n° : 63/080,154.

Ressources techniques

Notes d’application

Informations techniques et exemples d’applications comprenant des explications théoriques, des équations, des illustrations graphiques, etc.

Metallic Mirror Coatings
Lire  

Comprendre les Caractéristiques Optiques
Lire  

Vidéos

Vidéos apportant d'excellents conseils et offrant des présentations basées sur des applications utilisant nos produits.

Metrology at Edmund Optics: Measuring as a Key Component of Manufacturing 
Regarder  

Ce contenu vous a-t-il été utile ?
 
Ventes & Conseil d’Experts
 
ou consulter les numéros d’autres pays
OUTIL DE DEVIS
facile à utiliser
entrer les numéros de stock pour commencer


×